Georges Brassens & Petite ceinture

Parc Georges Brassens

Il offre un paysage fortement dénivelé, une rivière surmontée d'un petit pont et un belvédère. Vous y découvrez de nombreuses variétés de plantes : plantes de terre de bruyère, plantes habituées des cours d'eau (sagittaires, massettes...), roseraie. Un jardin de senteurs avec de nombreux spécimens, du chèvrefeuille en passant par le jasmin, et un jardin de plantes aromatiques et médicinales permettent aux non-voyants de s'initier à la botanique grâce à un étiquetage en braille. Le bassin abrite quelques couples de canards colverts.

Le serin cini y a trouvé des conditions idéales pour sa reproduction, une zone plantée d'arbres espacés. Vous le remarquez grâce à son chant, des petits cris métalliques groupés par deux ou trois. Il est particulièrement prolixe lors de sa parade nuptiale, au début du mois de mai.

Le parc abrite également quelques hôtes de pierre et de bronze, un buste du docteur Émile Decroix, une tête de cheval, sur la porte d'entrée située à l'angle de la rue des Morillons et de la rue Brancion, ainsi qu'un buste de Georges Brassens, réalisé par André Greck. Des allées, qui portent les noms de certaines de ses chansons, rappellent son souvenir.

Petite ceinture

Construite autour de Paris sous le Second Empire (1852 – 1869), la petite Ceinture est une voie ferroviaire de 36 km. On y a conservé la végétation installée spontanément sur le site. Elle s'avère particulièrement riche écologiquement. Cette végétation a colonisé les talus, le ballast, les ponts et les murets, formant différentes strates végétales où se nichent de nombreuses espèces animales. A terme, l’objectif est de relier par une promenade les parcs André-Citroën et Georges-Brassens de part et d’autre de ce premier tronçon aménagé.

Pour permettre l’accès de ce site au public, la Ville de Paris a réalisé un aménagement paysager qui préserve le patrimoine ferroviaire et met en valeur cette biodiversité singulière. La petite Ceinture du 15e réunit des habitats naturels variés et intéressants tels que le boisement, la prairie, la friche, la lisière forestière, la végétation pionnière des ballasts et des murs. Chacun de ces milieux accueillent des espèces animales différentes. 220 espèces de plantes et d’animaux y vivent ou s’y promènent, entre le parc André-Citroën et le parc Georges-Brassens.
Dans les talus boisées, 21 espèces d’oiseaux, parmi lesquels le Gobe-mouche gris (Muscicapa striata) menacé, viennent faire leur nid. Dans les endroits plus ouverts comme les lisières, les prairies ou le ballast, des Hyménoptères, des papillons de jour et des coléoptères viennent butiner.